Retour à la page de "15 ans et 1 jour"

Commentaires des lecteurs

Cette page a pour unique vocation de présenter la compilation exhaustive des commentaires postés par les lecteurs du livre. Les remarques a priori ou toute contribution ne portant pas sur le contenu du livre ne sont pas publiées.

Publiez votre commentaire de lecture.
Retour
 
   
16-11-2007

VILLAEYS Sandrine Lui envoyer un email

 
Je n'étais pas venu me livrer jusqu'à maintenant, et je m'en veux un peu ... La 2eme invitation de Georges et Robert m'a poussée à faire un retour en arrière, à me replonger dans "l'ancien" Teamlog. Tout d'abord un immense merci à Robert pour m'avoir adressé ce livre, cela m'a profondement émue et touchée. Et quel plaisir de le lire !!! Quel plaisir d'y retrouver cette ambiance si particulière qui faisait de Teamlog une SSII atypique, une société où les valeurs humaines existaient bel et bien. La lecture du chapitre consacré à Anne m'a fait faire un bond en arrière de 12 ans ; je me suis revue lors de ma première entrevue avec Robert, pour mon embauche. Ma première impression : une personne froide, sèche, autoritaire, tétu, avec qui il faut aller à l'essentiel, qui n'a pas le temps pour le bavardage et quelque peu reclue dans son univers, son bureau. Et puis mes 3 premières années à Teamlog passées essentiellement à l'agence, à la Tronche, un week end Teamlog dans le Tarn où je faisais partie des équipiers de Robert, les soirées Noëls, et encore bien d'autres choses m'ont permises de découvrir un tout autre personnage, au-delà des apparences : une personne qu'il faut "apprivoiser", attachante, qui peut vous sourire un jour ou garder le masque le lendemain, qui ne sait pas forcément communiquer mais qui n'est certainement pas froide. Autoritaire et tétu, certainement ; mais il le faut pour mener la barque comme il a su le faire à Teamlog avec Georges. Et comment lui reprocher d'avoir été un temps inaccessible quand on en connait enfin plus sur les négociations avec les banques. Je savais que le monde de la finance est un monde cruel, mais je n'imaginais pas à quel point! Alors Robert et Georges, merci de ce que vous avez fait pour Teamlog, certes votre "bébé", mais je suis intimement convaincu que ce combat vous l'avez mené pour nous tous.
27-06-2007

de FONDEVILLE PATRICE Lui envoyer un email

 
J’ai terminé votre livre 15 ans et un jour que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt. J’ai apprécié son contenu mais aussi le style tout à la fois descriptif,coloré et surtout poétique. Le livre se lit facilement.Le suspense est bien entretenu ,bien que je connaissais l’épilogue. Sa lecture permet de mieux connaître l’homme que vous ètes,ses qualités dans et en dehors du milieu professionnel. Toutes mes félicitations.A quand le prochain livre ? Bien amicalement. P.de FONDEVILLE
25-11-2006

favre anne corinne Lui envoyer un email

 
Epouse d'un collaborateur de Teamlog - Jean Claude est un vieux dinosaure, comme il le dit lui même le plus vieux - et amie de Robert, j'ai dévoré ce bouquin et, comme beaucoup d'autres n'ai pu le lâcher avant de l'avoir fini. Bravo à l'auteur. Sa plume est excellente et je lui souhaite bonne chance dans son nouveau métier. La qualité de l'écriture contribue vraiment au plaisir de la lecture. Bravo à Robert d'avoir déniché un si bon "négre". Mon mari n'étant pas un grand bavard, j'étais extrêmement curieuse de découvrir les dessous de cette aventure et je n'ai pas été déçue. Professeur d'économie, je ne connais le monde de l'entreprise que par ouï dire. Cette plongée dans ce qui fait à la fois son quotidien mais aussi, ses remous, ses tempêtes jusqu'au paroxysme est véritablement passionante. Aventure économique certes mais surtout humaine. Merci de nous l'avoir fait partager. Ma curiosité aujourd'hui est de savoir si ce livre peut passioner autant les lecteurs non concernés personnellement. Je vous le dirai car 15 ans et 1 jour circule déjà parmi mes amis. C'est un bon cadeau de Noël...
07-11-2006

Michel Morat Mimo Lui envoyer un email

 
Un grand plaisir à lire cette écriture dynamique, ces deux histoires parallélisées dans deux espaces-temps différents ; des souvenirs, mais aussi des révélations. Comme beaucoup je n'ai pas laché jusqu'à la fin : trois soirées d'affilée. Merci à Robert et à Bernard.
26-10-2006

Delabre Olivier Lui envoyer un email

 
Un grand merci à l'auteur et à Robert de nous faire partager ces moments. c'est bien écrit, ça se dévore. Non seulement je l'ai lu en 3 jours, mais en plus je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit. Le lecteur est tenu en haleine de façon remarquable, même si je connaissais la fin... C'est très riche d'enseignements, surtout dans ma position créateur d'entreprise - SSII, on se met aisement dans la peau de l'auteur à moindre échelle. Seul bémol: il manque le mea culpa qui donnerait du sens à cette histoire. Merci encore une fois à Robert, et bravo!
25-10-2006

Guy Dubrisay Lui envoyer un email

 
Quelle sidération de découvrir tout un univers, toute une histoire sous-jacente au quotidien "tranquille" des ingénieurs d'affaires, des ingénieurs de réalisation les "productifs" et des collaborateurs administratifs et fonctionnels ! Au siège social, en haut de l'organigramme, tous ces "combats" se mènent hors la conscience du plus grand nombre. Aurait-il fallu en savoir plus ? Valait-il mieux ne pas trop en connaître ? Bravo pour cet ouvrage de haute qualité - à l'image du narrateur et de son scribe - qui se lit presque d'un trait, ainsi que le rapportent nombre de témoignages. La trame même un peu romancée tient vraiment bien ; et le va-et-vient des flashbacks rend très fortement la vérite de l'histoire, des hommes, des valeurs, du plaisir... au gré d'une navigation sans doute plus facile du fait d'avoir vécu cela. Je l'ai lu, je le garde.
12-10-2006

Jean-Michel LEFEVRE Lui envoyer un email

 
Bonjour Bernard et Robert. Je viens de finir 15 Ans et un jour, emprunté à Frédéric Garfagni.. et j'ai un peu honte d'avoir quité le Navire dans la tempète même si c'est pour naviguer dans des mers passionantes mais aussi tourmentées : Dassault Systèmes. Le livre est non seulement passionant mais aussi bien écrit. Il est a lire pour tout ceux intéressés par l'économie aujourd'hui : ma fille en première année de prépa science éco doit absolument le lire.! aussi je l'ai reservé !. Il évoque beaucoup de souvenirs partagés et je voudrai dire en particulier à Robert que la qualité des relations humaines qu'il a toujours voulu mettre au coeur de Temalog, il y a réussi avec les autres bien sur et que ce n'était pas un mythe. Pour moi, c'est la plus belle réussite. Encore merci pour les quatres années à teamlog, pour le livre, et bon vent!
03-10-2006

Ayssar Midani Lui envoyer un email

 
Lorsque j'ai vu cette grosse enveloppe, une grande curiosité m'a poussée à l'ouvrir de suite. Je fus fus franchement très profondément touchée, à en avoir la chaire de poule, et après l'avoir feuilleté avec intérêt j'ai entrepris immédiatement sa lecture. En effet, je fus replongée dans la période de crise, ce moment difficile où je ne vous cache avoir souvent pensé à vous et à Georges Beaume pour qui j'ai beaucoup d'estime et d'amitié, en me disant que je n'aimerai pas être à votre place ... car je me doutais de cette souffrance et ces difficultés, dont vous vous êtes sortis avec brio. Pour moi, le plus important c'est l'humain, et je pense qu'en celà, nous étions effectivement sur la même longueur d'onde!... et bien que mon passage fut plutôt rapide à Teamlog, avril 1999 à octobre 2002, je peux dire que j'y ai vécu une expérience des plus intenses autant sur le plan du travail que sur le plan humain. Pour moi, Teamlog avec vos conceptions qui correspondent à des idées de plaisir, de partage et d'équité relative me paraissaient intéressantes et constituaient un vrai défi, que j'avais envie de partager, au monde capitaliste puant et discriminatoire. Les week end Teamlog, surtout "l'évasion saharienne", m'ont permis de découvrir en vous les vrais dirigeants, non pas ceux qui sous prétexte de hiérarchie se gardent les plus belles places et les plus beaux morceaux, mais dans le sens du commandant du navire qui ne le quitte que lorsqu'il est rassuré sur le sort de tous. Ce livre est une nouveau CADEAU qui consacre l'aventure "Teamloguienne" qui continuera à être pour moi une success story ... unique du genre car se distinguant par ses principes basés sur l'humain... dans un monde plein de brutalités ... Un seul reproche que je peux faire haut et fort, c'est la petite place qui était faite aux femmes dans la Direction... est ce dans le concept ou dans le fait que le groupe de départ et d'amis fondateurs ne furent que des hommes ! ... En tous cas merci de cadeau et tous mes souhaits pour un parcours plein de projets et de nouveaux succès ce dont je doute point ... Ayssar Midani
01-10-2006

Pierre-Olivier Jouret Lui envoyer un email

 
Sur la forme, un livre remarquablement bien écrit et une trame narrative qui vous tient en haleine. Sur le fond, ce livre m'est arrivé tel un boomerang ! S'il a su me rappeler des souvenirs très sympathiques telle cette tempête de sable inattendue dans le désert et bien d'autres qui ne sont pas dans le livre, il a su par ailleurs raviver en moi des souvenirs douloureux, ma séparation d'avec Teamlog que j'ai vécu comme un déchirement. De l'amour nous étions passé à la haine... je regrette le manque de communication de part et d'autre. J'étais jeune, Teamlog aussi, tout juste 10 ans et nous ne savions sans doute pas très bien communiquer... Au fur et à mesure que l’entreprise grandit, l’anonymat vous guette et il faut alors savoir se montrer, rappeler que l'on existe, chose que je n'ai jamais su faire ... Fallait-il y voir un présage ou une simple erreur ? le fait est qu'en juillet 2001 j'avais déjà disparu du Trombinoscope ! De Robert Morin, je garderai l'image qui transparaît bien dans le livre et que l'on retrouve chez bon nombre de dirigeants : celle d'un homme distant, froid, déterminé, efficace... Teamlog une entreprise différente des autres ? peut-être.... En tout cas j'ai pu y croiser des gens d'une grande compétence mais aussi très humains, Yves Minazzoli, Jean--Claude Baracat, Sandrine Villaeys, Alain Boutet, Laurent Sanchez-Perez, .... Ce livre saura-t-il mettre fin à mon "affaire spéciale" et me réconcilier avec Teamlog, mon véritable solde de tout compte ?... Pierre-Olivier Jouret Scientifique du contingent en 1994 au Grand Sablon puis collaborateur Teamlog n° 56 de 1995 à décembre 2001
01-10-2006

Yves Guigui Lui envoyer un email

 
J’ai été touché de recevoir ce livre qui retrace les étapes et l’esprit de Teamlog. Je l’ai avalé en 2 jours. Cela m’a replongé dans une phase de ma vie professionnelle : Syseca 1981-1991 puis Teamlog 1992-1995. A travers les lignes, j’ai retrouvé avec plaisir un bon nombre de personnes que j’avais perdu de vue. J’ai toujours au fond de moi cette fierté d’avoir appartenu à Teamlog et d’avoir côtoyé des personnages comme Robert et Georges. J’ai gardé précieusement en mémoire cette phrase de Robert lorsque j’ai quitté Teamlog : « Tu reviens quand tu veux il y a toujours une place pour toi », Robert tu t’en rappelles ;- ? J’ai été impressionné du combat, ô combien d’actualité, entre les vues uniquement financières et une vue d’entreprise. J’ai toujours su qu’un objectif d’entreprise et ses valeurs humaines associées étaient le moteur de Teamlog. Bon vent à Teamlog, Robert et Georges… J'ai aimé ce fil d'ariane de cette fameuse journée et l'histoire en parallèle de Teamlog. Bravo à Bernard pour la construction, le style, son humour et son recul. Yves
30-09-2006

Jocelyne Champion

 
Qu'est-ce que c'est bien ! J'y connaissais rien, ni à Teamlog, ni à une telle ambiance d'entreprise, ni à toutes ces affaires qui sont très loin de mon univers, mais qu'est-ce que c'est bien ! Ca donnerait presque envie d'aller travailler - chez Teamlog, ou ailleurs mais avec les mêmes personnages du livre. Les vilains ? On les garde, parce qu'avec ce livre, on les connait mieux, et ça donne l'impression de mieux les appréhender. Bravo !
30-09-2006

Ken Tomlinson Lui envoyer un email

 
Salut aux collaborateurs, présents ou passés, de teamlog ! D'abord félicitation à Bernard Germain: tu sais manier un langage poétique, pas très répandu chez les ingénieurs. Les métaphores sportives, de lutte, de voile sont bien employées. J'ai lu avec plaisir ce livre, même si la présentation avec un fil chronologique sur "la" journée critique romancée et mélangée avec des souvenirs sans chronologie apparente fut une difficulté pour moi. C'est vrai que j'ai rejoint Teamlog après le week-end Ecrins et faire "comme un alpiniste remonte sa corde après un dévissage" p. 11 m'est inconnu. Un autre parti pris m'étonne: l'emploi de la première personne pour raconter le récit. Pourquoi pas un livre co-écrit, comme le récit de Lee Iaccoca ex-PDG de Chrysler ? voir liens sur http://en.wikipedia.org/wiki/Lee_Iacocca. L'anecdote me concernant p. 53 est incomplète. Je n'étais pas seul avec Sylvie Bruyère qui était déjà en compagnie d'un autre collaborateur au fond des dunes. Surmontant ma nature timide, je m'efforçais de rencontrer d'autres personnes de Paris en l'occurrence. Nous sommes enfin partis et avons rencontré des indigènes qui nous ont indiqué la route vers un petit bar-café, où nous avons pu signaler notre présence à un policier et attendre un "ramassage" par la police. Enfin, je n'ai pas trouvé dans la première partie le récit de la période septembre 2001 mesures d'économie jusqu'à avril 2003 plan Vista et PSE. Je souhaite terminer par un grand "Bravo" aux fondateurs que j'ai connu: Robert et Georges, vous avez su créér une entreprise de grande valeur économique qui respecte les valeurs humaines ! Je suis heureux d'avoir pu faire une partie du chemin avec vous.

NDLA
Plan Vista (mesures d'économie) et PSE, page 165

29-09-2006

Bernadette Gaubert Lui envoyer un email

 
J'ai lu ce livre d'un trait avec beaucoup de plaisir. L'auteur a su rendre à Robert sa stature et sa sensibilité. Le fil conducteur de cette fameuse journée clairsemée des différents épisodes de la vie de Teamlog est astucieux et donne au récit toute sa vivacité. Une plume à n'en pas douter. Bravo !
26-09-2006

Jean-Claude Petit Lui envoyer un email

 
Bonjour, Comme à mon ex-habitude je vais vous dire ce que je pense ! J'ai commencé la lecture selective du livre et je l'apprécie. J'ai trouvé beaucoup d'anecdotes que je connais: Le pot à MATIGNON d'Alexis sauf que l'on a oublié quelques nettoyeurs dont Bernadette Gaubert... Quelques remarques : * Un livre essentiellement Grenoblois comme si PARIS n'existait que par 2 ou 3 managers et encore... cela était sans doute la grosse faiblesse de TEAMLOG, compte tenu de ses ambitions... * Il y a une grosse absence qui s'appelle VALERIE DAUVERT JOUAN sans laquelle TEAMLOG ne serait pas ce qu'elle a été : Totalement gommée ... Je ne pense pas cela soit correct... sauf si j'ignore certains interdits... * Page 58 : Le plus à droite s'appelle JC PETIT et non JJ HENIN car j'étais le seul à avoir une gourde isotherme dans le désert de TUNISIE. J'ai l'habitude de la photographie, car je suis responsable des salons et concours au Photo club de St GERMAIN en LAYE et je regarde toujours à la loupe. Sinon c'est trés bien écrit. Je suis des cours d'écriture à l'UNIVERSITE Libre de St-GERMAIN en Laye. Le faux nègre est trés à la hauteur et c'est vrai que cela est un bon témoignage... sauf que les épisodes parisiens sont un peu trop absents... A bientôt sur les ondes En gardant les bons souvenirs Amicalement

NDLA
1. Sur les 19 thèmes abordés dans le récit de la partie 1, 2 sont Grenoblo-grenoblois ("création de Teamlog" et "inauguration des locaux de Montbonnot").
2. Depuis sa création en janvier 2001 jusqu'au 1er janvier 2006, Teamlog a embauché plus de 4300 collaborateurs. Nombre d'entre eux ont marqué de leur empreinte ces quinze années, tous ne pouvaient être cités. J'ai proposé en novembre 2005 à Valérie Dauvert-Jouan (assistante Services Généraux & Institut Teamlog) de participer à la partie 3 du livre. Sa contribution - non finalisée - m'est parvenue en avril 2006, soit trois mois après la dead-line initiale (repoussée à deux reprises). Je n'ai pas reçu la version définitive. Cette contribution n'a donc pas été insérée dans l'ouvrage.

19-09-2006

Laurent

 
Un livre courageux et bien écrit. Il faut remercier Robert pour cet effort de communication - tardif - et espérer que d'autres tireront les enseignements de cette expérience. Incontournable!
18-09-2006

Claude Lemardeley Lui envoyer un email

 
Un livre passionnant, qui ne supporte pas de rester fermé tant qu'il n'est pas fini. Merci à Robert de nous avoir offert de partager encore une fois! l'aventure TEAMLOG. Merci d'avoir osé être accessible une fois de plus. Merci pour ce dernier cadeau "TEAMLOG" qui nous replonge une dernière fois dans l'ambiance TEAMLOG. Ce que nous avons ressenti en tant qu'employés était bien réel et partagé avec notre patron ..."Nous n'avons pas rêvé". Merci à Bernard d'avoir trouvé les mots pour l'écrire afin de nous communiquer la passion et l'émotion de cette aventure. Amicalement Claude CDU employé 109.
25-07-2006

Pierre Atmadjian Lui envoyer un email

 
La gratuité du livre pour les collaborateurs, c'est un double bonus : c'est un joli cadeau en soi et c'est conforme à l'esprit de Robert. Les fidèles apprécieront.